« Une autre page d’histoire de l’Art Moderne Mondial pourra être écrite. »

10 avril 2013

Roberto Chiavarini

Une autre page d’histoire de l’Art Moderne Mondial pourra être écrite.

La peinture élaborée par Charles Carson s’est complètement acquittée des courants traditionnels de l’informel, auxquels cependant, elle pourrait être associée, pour se présenter, ensuite, comme un élément communicatif visuel, indispensable pour imposer son essence codée : « Le Carsonisme ».

L’Artiste ordonne ses répertoires imaginaires dans une mise en page intarissable à travers laquelle l’élaboration abstraite du matériel narratif capture et engage la pensée de l’observateur. Sa poésie exprime l’élégante spiritualité du « Gentilhomme des temps passés » intellectuel « témoin » de sa « Era », au travers d’une vision extrêmement épurée des scories contemporaines des « Manipulations » et des « Lavages de Cerveau », dont est pollué, aujourd’hui, le Monde de l’Art.

Source : Albo de Oro, édition 2013, Italia in Arte

« Avec originalité et passion, le génial Charles Carson fixe les canons d’une nouvelle norme esthétique: une phénoménologie artistique révolutionnaire… »

01 avril 2013

Michele Miulli

Avec originalité et passion, le génial Charles Carson fixe les canons d’une nouvelle norme esthétique: une phénoménologie artistique révolutionnaire imprégnée d’expressivité physionomique et semi-abstraite, avec une interprétation convergeant vers la recherche de la sublimation concrète, pour redécouvrir l’âme de la nature et de ses créatures dans le monde.

L’artiste puise son inspiration dans le souffle de la création et de la matière elle-même qu’il manie et qui se marie intimement avec l’univers, dans une sorte d’expérience dynamique et rythmée, sur la base d’un chromatisme vibrant et fertile, qui fait déborder des lumières inhabituelles et opposées. A tel point que l’acte de composition engendre des émotions débordantes, des sensations et des intuitions passionnelles qui se concrétisent sur toute la surface picturale de la peinture, en tant qu’unique source de dialogue esthétique, toujours prête à se régénérer avec des abstractions interprétatives intimes.

Source : Albo de Oro, édition 2013, Italia in Arte

JAMIE ELLIN FORBES,HISTORIENNE & EXPERT EN ART, RÉDACTRICE EN CHEF, DU FINE ART MAGAZINE,NEW YORK – USA

Vous avez écrit à propos de Carson qu’on pouvait le comparer à Kandinsky, Mondrian, Picasso, Van Gogh, Pollock, mais pourquoi Carson ?

R. Parce qu’il possède cette incroyable clarté dans la couleur. Et puis, ce n’est pas tout de peindre! Vous ne pouvez extrapoler si vous ne maîtrisez pas la forme. Pour extrapoler, vous devez maîtriser la forme, savoir peindre !
Il applique la peinture avec un sens du rythme, un sens de la couleur qui donnent l’impression que la lumière s’en dégage. Cette toile est très énergétique, presque cinétique. C’est de l’énergie, mais il y a uns structure formelle qui régit l’application des couleurs. Je ne sais pas ce que M. Carson a en tête quant il peint. Mais il pense sûrement à quelque chose. Je crois que c’est subconscient. Il a la vision subconsciente d’espaces et quand il applique la couleur, celle-ci se met à vibrer pour rassembler ces espaces, alors que le rêve prend une forme réelle dans une fusion abstraite. Ce sont des parcours dans l’espace. Oui, mais les œuvres gardent toute leur transparence. Les couleurs demeurent d’une grande clarté. Elles sont construites, elles ont de la texture et donnent beaucoup de puissance à l’œuvre, ce qui est très rare. On pourrait croire que c’est simple. Bien au contraire, c’est extrêmement difficile et complexe. Vous devez faire preuve d’un sens exceptionnel de l’harmonie et du rythme, établir cet équilibre qui donne toute sa force à la composition.
L’œuvre doit demeurer très ouverte pour permettre au spectateur d’y entrer.

Charles est avant tout un vrai battant… Caroline Bruens, Présidente de l’Académie internationale des beaux-arts du Québec

Caroline Bruens,
Présidente de l'Académie internationale des beaux-arts du Québec

Caroline Bruens,
Présidente de l’Académie internationale des Beaux-Arts du Québec

Charles est avant tout un vrai battant…

«Depuis plus de vingt ans maintenant, j’ai appris à connaître, à apprécier et à aimer l’œuvre de Charles Carson.

Afin de donner une opinion sur le travail de Carson, le professionnalisme, l’éthique et l’objectivité m’imposent une rigueur intellectuelle que j’ai su préserver au fil des ans. C’est avec beaucoup d’expérience sur le travail du peintre et aussi avec beaucoup de convictions que je prend du recul, que je pose chaque fois un regard neuf, mais analytique et critique, sur son travail. Une relation solide, basée sur la franchise et le respect, s’est développée entre nous, au fil du temps. J’ai vu l’œuvre de Charles Carson évoluer. Du peintre vrai qu’il a toujours été a surgit un puissant créateur qui ne cesse de m’étonner. Inspiré, passionné, imaginatif, Charles est avant tout un vrai battant. Cet artiste, doublé d’un homme d’affaires chevronné possède un solide bon sens et ne s’en laisse pas imposer. Il discute avec les directeurs de galeries, analyse ses contrats avec ses conseillers et visualise constamment son futur, et ce futur, il le veut grandiose. Carson veut laisser son empreinte aux générations futures, il veut laisser sa marque, une trace de son passage dans notre univers. La réussite matérielle n’étant là que pour le propulser toujours plus haut, toujours plus loin.»

« Au carsonisme, ce qui nous interpellé le plus ce ne son pas seulement les couleurs en tube mise en aplat, mais leur relief, leur qualité vibratoire… »

12 août 2006

Jean Paul Trottier

Notre Galerie est situé sur la rue Notre-Dame à Québec, 42 rue Notre-Dame précisément.

J’aime beaucoup les mosaïque pour les couleurs vive, sa transparence et aussi l’effet chromatique d’ensemble  on dirait presque du vitrail. Bien que certain élément figuratif son reconnaissable, poisson,  champs de blé, on est tout de même a la limite de l’abstrait, mais quel abstrait !

Au carsonisme, ce qui nous interpellé le plus ce ne son pas seulement les couleurs en tube mise en aplat, mais leur relief, leur qualité vibratoire, les fleurs son évasé, pas statique mais d’ensemble quel joie pour l’oeil, c’est fond marins plus beau que réel, embellie, mais d’une beauté autres, d’une beauté créative.

Je connais Charles depuis un certain nombre d’année, je le considère comme un gars ouvert, franc, sympathique, et qui s’exprime sans détour, je reconnais chez lui une très belle sensibilité, on a l’impression vraiment que c’est un homme qu’ il aime vraiment  travailler sa peinture et  possède une très belle personalité.

Inglewood Fine Art Gallery – Calgary – Hommage à l’immense talent de Charles Carson

Galerie Inglewood Fine Art, Calgary

Directeur, Michel Arseneau

Hommage à l’immense talent de Charles Carson.

«Avocat de profession, j’ai une passion pour l’art qui a germé le jour que j’ai acheté mon premier « Carson » il y a près de 25 ans déjà.

Depuis ce jour, la passion que j’ai pour l’œuvre de Carson ne m’a jamais quitté. Au fils des ans, j’ai acquis d’autres de ses tableaux et j’ai suivi son ascension fulgurante sur la scène internationale avec grand intérêt. Je suis devenu sans contredit un adepte passionné de son œuvre et, lorsque j’ai déménagé à Calgary, je n’ai eu aucune hésitation d’accepter l’offre pour devenir son agent pour l’Ouest canadien.

Il y a quelque chose dans les tableaux Carsonisme qui va me chercher comme aucun autre artiste vivant n’est capable de le faire. La juxtaposition des couleurs, distribuées sur le canevas de sorte à relever l’âme cachée du sujet. La profondeur des formes et des figures, qui nous révèlent leurs secrets petits à petits même après plusieurs années et des centaines, voire des milliers, de regards.

Comment décrire ce mystère que je ne réussis pas à discerner dans les œuvres des autres artistes contemporains?  …»

« Charles Carson est un très grand créateur. Son œuvre est inimitable, personnelle, spontanée. Je ne connais aucune œuvre qui lui ressemble »

15 mars 2010

Béatrice Szepertyski

Directrice et fondatrice du Laboratoire LAE Centre d’analyses et d’expertises en archéologie et œuvres d’art à Bordeaux, France

Côtoyer, de son vivant, un artiste dont on sait pertinemment que son œuvre participera à forger notre évolution et notre humanité est quelque chose d’extrêmement agréable.

Charles Carson est un très grand créateur. Son œuvre est inimitable, personnelle, spontanée. Je ne connais aucune œuvre qui lui ressemble. Elle est à mi-chemin entre l’art abstrait et l’art figuratif, elle ne participe à aucun mouvement, à aucune tendance.

Son œuvre est un…est une superposition de matières, de formes, de couleurs, de dessins qui crée un monde à lui tout seul, qui est visuellement très, très riche et qui crée un monde sonore.

Être copié est le sort des grands artistes et Charles Carson n’échappera pas à cette règle. Son œuvre est tellement singulière, particulière que nous savons par expérience que le copier est très complexe, mais c’est aussi ce qui définit la qualité d’un artiste et la qualité d’un grand artiste, en l’occurrence un grand artiste canadien.

Source : Fine Art magazine, New York

Albo de Oro, Italie 

« le talent de Charles Carson réside dans cette faculté à théatralisé magistralement à la fois la matière et les couleurs »

15 mars 2010

Laura Marbot 

Experte scientifique, Ingénieur d’étude en analyses et expertises d’oeuvre d’art

Je suis experte scientifique, à Bordeaux, au Laboratoire d’analyses et d’expertises en archéologie et œuvres d’art.

Alors j’ai découvert au dépar la peinture de Charles Carson à travers les yeux de mon oncle, Bernard Grelier, qui est, en fait, un grand amateur d’art, un collectionneur et surtout un ami intime de Charles Carson et donc c’est lui qui m’a fait découvrir les toiles du peintre. Et donc j’ai tout de suite été frappée par une touche tout à fait singulière, mais sans doute par déformation professionnelle aussi, par la beauté de la matière elle-même puisque au laboratoire où nous travaillons, eh bien la seule matière constitue, en fait, le pivot central de nos investigations lors d’expertises et d’analyses de pigments.

Et je crois que finalement, en définitive, eh bien, le talent de Charles Carson réside dans cette faculté à théatralisé magistralement à la fois la matière et les couleurs. Et donc, je serais ravie de découvrir les nouvelles toiles de Charles Carson lors d’une de ses prochaines visites à Bordeaux.

Source : Laboratoire LAE, Bordeaux.

Claude Brocard Art Gallery, Dealers & Consultants

Claude Brocard et Charles Carson

Galerie d’art Richelieu « Maître en Beaux-Arts, artiste confirmé et très apprécié, Charles Carson a adopté deux approches distinctes et complémentaires. »

12 mai 2009

Colette Richelieu

«Artiste confirmé et très apprécié, maître en Beaux-Arts, Charles Carson a adopté deux approches distinctes et complémentaires.

Le mouvement carsonisme se traduit par une succession infrangible de touches légèrement obliques qui donnent vie à la matière et au sujet. Couleurs, transparences subtiles se juxtaposent ou s’entrechoquent comme les ondes marines, balayant la toile d’un mouvement constant et régulier.

La technique mosaïque repose sur la fragmentation de la forme et de la surface qui donne un style particulier. En appliquant l’effet mosaïque à sa peinture, Charles Carson dynamise la surface, l’investissant d’un nouvel état et créant un univers fortement suggestif.

 

Jamie Ellin Forbes, historienne en art « Charles Carson a créé une école de pensée… » « Heroe of Creativity »

21 avril 2009

Jamie Ellin Forbes

Heroe of Creativity

«L’application de la couleur crée un véritable rythme immédiatement perceptible. On ne peut absolument pas peindre et encore moins extrapoler, si on ne maîtrise pas parfaitement son sujet et la notion des critères artistiques élémentaires. Il faut savoir vraiment peindre pour extrapoler d’un geste assuré. Carson, pour sa part, rythme mélodieusement ses tableaux. Son sens inné de la couleur lui permet de donner l’illusion qu’elle transperce le support ; l’énergie qui s’en dégage lui confère un effet presque cinétique.

Il crée des formes dynamiques qui se révèlent sous sa spatule. » « Ses couleurs sont impeccables, ce qui est rare, elles sont riches, structurées, définies et bien texturées. C’est une façon de faire très complexe et difficile à maîtriser, l’artiste doit posséder une parfaite compréhension de l’harmonie et du rythme pour atteindre l’équilibre significatif conduisant à la création d’une œuvre magistrale.

Charles Carson a créé une école de pensée : Le Carsonisme. Carson est un nouvel isme. Il y a des éléments du travail de cet artiste que je n’ai jamais vu ailleurs. Pouvons-nous conclure à la création d’un processus personnel de la pensée ou de la naissance d’une école? Est-ce que quiconque avait fait Braque, Leger ou Pollock avant qu’ils se révèlent eux-mêmes? »

Source : Fine Art Magazine, New York, spring 2009

Boening Fine Arts, Deutschland – Charles Carson´s Werken liegen zwei Ansätze zugrunde.

Yves Boening

Boening Fine Arts, Deutschland

Charles Carson wurde 1957 in Montreal, Kanada geboren. Als Teenager entdeckte er seine Begeisterung für das Malen. Nach einer ausgedehnten Weltreise, während welcher er Europa, Asien, die USA und Südamerika besuchte, hatte er seinen unvergleichlichen Stil gefunden.

Charles Carson´s Werken liegen zwei Ansätze zugrunde. Zum Einen das „Mosaic“ und zum Anderen einem Stil, welcher von Kunstkritikern und Kunsthistorikern sogar als „Carsonismus“ bezeichnet wurde.

Der Künstler ist international bekannt und hat eine vielzahl von Ausstellungen in vielen Ländern der Erde gehabt, wie den USA, Kanada, Europa, England, Kolumbien, den Philipinen und Hong Kong.

Während seines 10 Jährigen Aufenthaltes in Cartagena, Kolumbien, hat Carson sich in der dortigen Kunstszene eingebracht, daraufhin wurden ihm zu ehren 1997 eine lebensgroße Bronzestatur von ihm in einem öffentlichen Gebäude aufgestellt.

Daraufhin hat er ein großflächiges Wandgemälde für die Haupthalle des dortigen Flughafens, sowie ein weiteres Wandgemälde in der berühmten Santo Domingo Kirche geschaffen. Zu seinen Freunden zählt der Künstler Botero. Zu seinen Sammlern gehört unter Anderem auch Bill Clinton.

Champlain Charest « Ce sont des tableaux très denses, très forts, répète-t-il, et qui prennent tout…» « C’est un homme assuré par le succès! »

08 novembre 2008

Champlain Charest

«Pour moi la technique mosaïque de Carson évoque un peu les tableaux que Riopelle faisait dans les années 1950. Coups de spatule, progression du tableau vers un endroit bien précis. Il y a un sens au tableau, un endroit où le regard s’accroche, converge vers le centre de ce tableau-là, tel qu’on le retrouve chez les peintres abstraits : donc pour moi la lumière vient d’en arrière du tableau, passe au travers et se projette devant soi.

Doit-on comparer les deux artistes et se contenter de ce regard rapide sur leurs oeuvres aussi fortes?

Champlain Charest veut être plus précis : « Bien sûr, Riopelle utilisait des couleurs, mais l’ensemble du tableau montrait moins de ces coups de spatule, moins de juxtaposition de couleurs en transparence, son unicité c’est sa limpidité des couleurs dans chaque coup de spatule. Il faut une habileté extraordinaire pour arriver à ce résultat, selon moi. »

« Non seulement il est habile dans la disposition des couleurs, mais ses tableaux me disent quelque chose. J’aime entre autres  l’équilibre des masses, la transparence en juxtaposition, sa recherche chromatique, la force évocatrice qui sens dégage  fait toute l’unicité de l’œuvre de Carson.

J’apprécie particulièrement ses œuvres carsonistes, une manière de peindre qui va aller très loin »

SOURCE: L’art de Vivre, Américor média, « Carson sa Vie son Oeuvre, édition  2008

Auteur *Anne Richer, écrivaine et journaliste au quotidien « LA PRESSE » depuis 1968. Ces dernières années, elle a dressé le portrait de plus d’une centaine d’hommes et femmes, bâtisseurs et rassembleurs, leaders et héros de notre temps.

Charles Carson, de purs moments de couleur…

01 septembre 2007

Alain Coudert

De purs moments de couleur…

« Carsonisme » ou « effet mosaïque », ces deux approches ne sont pas de simples artifices de création. »

« …à l’époque de la mondialisation qui uniformise tout, jusque dans les arts. Indispensable de le faire pour témoigner d’une époque versatile qui, comme disait Cocteau, « doit d’autant plus être admirée que tout y est éphémère » ? Difficile, mais possible pour Charles Carson. »

«…Peindre est d’abord magnifier par des éclats de couleur ce que ressent l’artiste. Il peint beaucoup à l’inspiration. Le spectateur en ressent l’ardeur, ce souffle exigeant, surtout au contact de ses grands formats. Jouant sur la frontière semi-figurative / non figurative, Carson pose sa matière à la spatule, en transparence dans sa juxtaposition de couleurs, obliquement et par petites touches. Il complète ensuite son œuvre par un traitement en diagonale et en épaisseur des blancs, comme un effet ténu de neige. Ceci a pour effet de concentrer la lumière et d’accentuer les contrastes. Cette manière d’appréhender la peinture, permet à un œil un peu exercé de reconnaître immédiatement « la touche du maître.»

Source : Arts Actualités magazine,France
Numéro de septembre 2007

Une peinture éclatante de force et de luminosité.

Louis Lefèvre, critique d’art, journal La Presse, France

«Le Canada est une véritable pépinière de talents artistiques. Lorsque l’on évoque nos cousins d’outre Atlantique ou du Québec, on pense aux Garou, Céline Dion, Gilles Vigneault. Autant de noms qui évoquent autant de chansons à succès. Cependant le monde de la culture canadienne ne se résume pas à la musique. L’art c’est aussi la peinture. Et dans ce domaine, il en est un qui n’a rien à envier à tous ces chanteurs, car son talent est au diapason : le peintre Charles Carson.»

«C’est pour lui le début d’une communion avec ce que l’historien d’art et fondateur du musée d’art moderne de Montréal Guy Robert a appelé le Carsonisme. Une nouvelle forme d’écriture picturale. Une écriture qui va chercher dans le dictionnaire de la nature son inspiration pour en faire une fête permanente du beau et de la couleur.

A force de recherche et de travail, après 30 ans devant ses chevalets, avec l’inspiration et l’obstination pour seuls témoins, Charles Carson a bâti une œuvre unique en son genre. Une œuvre forte et belle.

Avec un style ô combien maîtrisé qui n’appartient qu’à l’artiste. Pour aboutir à une peinture différente. Une peinture éclatante de force et de luminosité.

L’oeuvre d’un génie qu’il ne faut pas avoir peur d’installer dans le cercle très fermé des grands, très grands artistes, qui marquent de manière indélébile leur passage dans le monde de l’art et des arts.»

L’art de CARSON est duel …

PARIS 2007 (AEAF)

Salon Internationale de l’Académie Européenne des arts France à Paris

Charles CARSON, médaille d’or, au titre de Grand Maître académicien du Salon International de l’Académie Européenne des Arts France.

«L’art de Carson est duel: d’une part, il traduit son amour de la nature sublimée, évoquant l’embrasement d’un coucher de soleil ou des instants de la vie animale et végétale; d’autre part son propre paysage intérieur révélé de façon brillante dans ses oeuvres  mosaïques.

Sa peinture est tonique, onirique, à travers des formes vivantes entrecroisent d’autres formes réelles ou inventées. Elle est aussi un entrelacs de couleurs baignant dans des superpositions habiles, des transparences subtiles, posées en touches obliques accentuant l’effet de mouvement et de scintillement lumineux.»

Mme Anne Marie Laurès, Présidente de (AEAF)

Hildebrado Mejia

Galerie d’art Arte Autopista, Médellin, Colombia

Dr. Hildebrando Mejia, galeriste et expert en art

C’est avec grand plaisir que j’aimerais informé la société que  la Galerie Arte Autopista est la plus ancienne Galerie d’art en fonction au pays.  Nous accomplissons notre 42 année d’existence. Situé dans la ville de Medellin, de la république de Colombie,  une des ville les plus industrialisé et culturel du pays.

Dans l’histoire de la Galerie, nous avons  exposé toutes la crème des arts à l’échelle nationale et internationale. Dans ses 42 ans, tous les grand artistes de renom, ambassadeur et créateur du pays qui malheureusement décédé aujourd’hui on fait partie de notre organisation.

J’ai eu la grande opportunité, quand Charles Carson  vivais dans la ville de Carthagène, une personne ma parlé de lui, et j’ai eu la grande chance de l’invité à la Galerie, je n’avais à ce moment là pas beaucoup d’antécédent de lui, mais réellement  ce son confirmé toutes mes attentes que j’avais pour lui à la découverte de son oeuvre, j’ai donc organisé une exposition Solo, qui à eu un  succès extraordinaire, qui à provoqué un enthousiasme phénomène du carsonisme, qui encore aujourd’hui  est étudié par des experts analyste et  historiens de l’art.

« Considéré par la critique depuis les quinze dernières années comme un artiste à part dans la création de l’art contemporain au Québec. »

10 juin 2004

Étude de l’oeuvre de Charles Carson,

Florentina Lungu,

«On a beau y revenir ; regarder attentivement la peinture de Carson : se laisser submerge dans une nature paradisiaque coiffée par des animaux marins, des oiseaux, des arbres, des rivières, des océans et de quelques apparitions humaines. Adepte de mélanges des couleurs pures qui se déploient sur la toile sous les nombreux coups de la spatule assises légèrement en diagonales, Charles Carson, figure montante du marché de l’art canadienne, est considéré par la critique depuis les quinze dernières années comme un artiste à part dans la création de l’art contemporain au Québec.»

«Qu’est-ce que nous donne à voir dans les œuvres réalisées du peintre dans le style du carsonisme et comment doit-on les interpréter? Chargées d’une impressionnante symbolique assujettie aux effets chromatiques intenses, le côté répétitif des touches qui courent en surface confère aux toiles une dynamique vitale, voire existentielle qui s’alimente constamment à travers une iconographie puisée au noyau de la nature même. Une émouvante élégance des formes et couleurs s’agencent inlassablement dans l’espace bidimensionnel des canevas afin de créer des compositions aux allures poétiques intenses.»

Source : Étude de l’oeuvre de Charles Carson, Florentina Lungu.

Quelle énergie créatrice! Arévik Vardanyan, Conseillère en art et Muséologue

Arévik Vardanyan,
conseillère en art, muséologue.
Maîtrise en histoire de l'art de l’Université d’état pédagogique d’Erevan, Arménie en 1989.
DESS (Diplôme d’étude supérieure spécialisée) en muséologie de l’Université Laval, Qc/2003.

20 octobre 2003

Arévik Vardanyan, Conseillère en art et muséologue

Depuis plus de vingt ans, de multiples analyses, articles et livres ayant déjà été publiés sur le sujet. L’objet ici est de démontrer les éléments qui rendent, par le carsonisme, l’œuvre du peintre exceptionnelle, voir phénoménale soit : le style de peinture, la composition, le sujet, la palette, la texture, la lumière, le mouvement, etc.

Parmi trois approches picturales de l’artiste, l’œuvre de Charles Carson se distingue par un style bien particulier nommé par des historiens d’art contemporain : carsonisme. Il s’agit d’une écriture picturale tout à fait nouvelle et propre à l’artiste. Le terme carsonisme est ici utilisé pour désigner une école d’art ou encore un mouvement artistique. On retrouve ses disciples dans plusieurs pays. Carson dispose d’un langage profondément personnel ou carsonnel ce qui s’avère une source d’inspiration pour plus d’un.

«L’un des éléments les plus dominants, sinon l’élément le plus éloquent dans un tableau est la couleur ; c’est ce qui capte d’abord l’attention du spectateur. Dans ce sens, on doit rendre justice au talent indéniable de Charles Carson pour son sens exceptionnel de l’harmonie chromatique: son bleu fait rêver, son rouge surprend l’œil, son jaune illumine le cœur…»

Quelle énergie créatrice!

«Une chromatique harmonieuse et audacieuse à la fois, des jeux de transparences et de profondeurs, une composition dynamique et un sens de l’invention constamment renouvelé.

Voilà la recette gagnante qui propulse l’artiste de succès en succès.»

Charles Carson est considéré par la critique comme un des plus grands peintres contemporains actuel.

Lise Grondine est historienne d’art diplômée (Baccalauréat spécialisé en histoire de l’art et un Majeur en arts plastiques) de l’Université de Montréal. Plusieurs études à l’Université McGill dans le cadre de sa Maîtrise, et diplômée par l’académie française, des Arts des sciences et des lettres à Paris.

« Maître Carson, votre apport dans le domaine des Arts, votre création de ce style magnifique, le «Carsonisme», votre très grande sensibilité artistique, la grande beauté de vos toiles, votre réussite et renommée vous placent au premier rang de «l’avant garde » sur la scène artistique canadienne et international et font de vous « l’artiste par excellence !! ». Je vous assure, Monsieur Carson, vous êtes éblouissant!

Quand on regarde un livre d’art et qu’on tombe sur vous, avouez que vous vous distinguez quelque chose de rare et que la barre est haute !! C’est Magnifique !

Je pense que tout le monde s’entend pour dire que les œuvres abstraites et semi-figuratives du mouvement carsonisme de Carson révèlent une parfaite maîtrise et qu’elles peuvent être considérées comme des pièces maîtresses en Art abstrait contemporain, au monde. Elles sont rafraîchissantes, puissamment exécutées et d’une rare expression.

Je pense aussi, sans un doute, que Charles Carson sera un des plus grands peintres abstraits contemporains de ce siècle. Cette affirmation est la plus grande marque de reconnaissance à un talent exceptionnel, un témoignage que je n’ai jamais rendu à personne à ce jour.»