“Historique du Carsonisme & Mosaïque”

AU COURS DES 30 DERNIÈRES ANNÉES, DE NOMBREUX EXPERTS, ANALYSTES ET HISTORIENS DE L’ART, À L’ÉCHELLE INTERNATIONALE,
ONT ÉTUDIÉ  L’OEUVRE DE CHARLES CARSON, CRÉATEUR DU «CARSONISME»
VOICI CE QU’ILS EN ONT DIT :

 

MultiDictionnaire_carsonisme okMULTI DICTIONNAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE

6 e Édition, Québec Amérique

Marie-Éva de Villers

ISBN 978-2-7644-2931-0
Dépôt légal: 2e trimestre 2015
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

CARSONISME n.m.

Technique picturale créée par le peintre québécois Charles Carson. Le carsonisme se caractérise par sa forme d’écriture picturale totalement unique, la transparence, la limpidité et la juxtaposition des couleurs.

Cet onomastisme, sa définition et l’exemple qui l’accompagne sont tirés de Gabriel Martin, Dictionnaire des onomastismes québécois: les mots issus de nos noms propres.

____________________________________________________

 

Dictionnaire des Onomastismes - Charles Carson

DICTIONNAIRE DES ONOMASTISMES QUÉBÉCOIS

Les mots issus de nos noms propres.

“CARSONISME”
Par Gabriel Martin

Éditions du Fleurdelysé – 2013
ISBN 978-29814025-0-9

Carson, Charles, peintre né en 1957.

carsonisme [kaʁsɔnism] n. m.

PLUTÔT FRÉQ. Technique picturale créée par Carson qui exploite la transparence, la limpidité et la juxtaposition des couleurs.

« Figure inspirée de la peinture canadienne, le Montréalais Charles Carson a inventé le “carsonisme”, une succession infinie de touches posées en oblique qui jouent de transparence pour dynamiser la perception du sujet et donner une impression de profondeur à la couleur. » (Sciotto, 2004–2005, p. 33)

« Charles Carson est un créateur parmi les artistes. La distinction est d’importance. Il ne s’agit pas simplement de peinture. Il s’agit d’une interprétation des sujets et des matières, d’une forme d’écriture totalement unique récompensée par de nombreux prix prestigieux à travers le monde […] et consacrée par un vocable dédié dans les écrits des historiens d’art : le [c]arsonisme. » (Gadebois, 2011, p. 12)

SUITE…  DICTIONNAIRE SOURCE:  http://tiny.cc/0rcgfx

**************************

DICTIONAR DE FRANCOFONIE CANADIANAdictionar-francofonie-canadiana-189187

Dictionnaire de francophonie canadienne
Bibliothèque Nationale de Roumanie
[Dicționar de francofonie canadiană]
ISBN 978-973-703-625-4

«Fruit du travail d’un groupe de professeurs spécialisés en études canadiennes du Département de français de l’Université de Iași, cet ouvrage d’orientation encyclopédique et pluridisciplinaire est à la fois un dictionnaire de langue (québécismes et acadianismes), un dictionnaire des personnalités canadiennes francophones du domaine des sciences humaines, et de « termes spécifiques » d’ordre géographique, historique, idéologique ou culturel.»

Marilena Drăcea Chelsoi, Ph.D
University of Bucharest, RomaniaCARSON, Charles (13 martie 1957, Montreal -), pictor.  TECHNIQUE “CARSONISME”
 
TEHNICII CARSONIENE”

 

«Aceasta este o prima abordare a tehnicii carsoniene, o miscare subtila care transporta materia într-o lume a adâncimilor cosmice. Cea de a doua abordare, inspirata de tehnicile mosaicurilor ceramice, se caracterizeaza prin fragmentarea suprafetei tabloului in forme si culori de o varietate deconcertanta. »

C. este membru în importante instituții de profil: Academia Internațională de Arte Frumoase din Quebec (AIBAQ), Academia Europeană de Arte din Franța (AEAF), Academia Internațională Greci-Marino, Monaco. Valoarea operei sale a fost recunoscută prin numeroase titluri, premii ș distincții: 1993: medalia de aur a Centrului Internațional de Informare ș Difuzare a Artelor din Québec; 1995: premiul I la Caribbean Arts Festival; 1997: statuia lui Charles Carson (mărime naturală), semnată de Mario Rodriguez, este amplasată într-o clădire publică importantă din Cartagena; 2002: medalia de aur la Salonul Artelor Frumoase din Montreal; 2003: Premiul MIM d’Or, Montreal; 2004: medalia de argint oferită de Silver Awards, Elveția, site-ului francofon www.charlescarson.com; 2007: Maestru Academician, Verbano; 2007: Marea Medalie de aur Rayonnement universel la Salonul Internațional al Academiei Europene de Arte din Franța; 2007: Premiul Ambassadeur International acordat de AIBAQ; 2007: Maestru Academician AIBAQ; 2007: Premiul „Oscar della Cultura” al Galeriei „Centro Storico”, Florența, Italia; 2009: Artist al anului, AIBAQ.

 

22 août 2013

canada-quebecCanada Quebec

Les mouvements artistiques nés au Québec

«Bien qu’on parle plus facilement des courants artistiques européens qui ont cours depuis la crise de l’art, les mouvements se terminant en « isme » existent aussi de ce côté-ci de l’océan Atlantique. Certains ont été créés par des Québécois d’origine et/ou des Québécois d’adoption»

«Le Carsonisme est né au début des années 1990, alors que l’historien et expert en art, Louis Bruens, écrivait sur l’œuvre de Charles Carson. C’est par la suite que Guy Robert, le père fondateur du Musée d’art contemporain de Montréal, lui consacra une importante analyse. Il soulevait notamment l’originalité toute particulière du travail de Charles Carson avec les couleurs, avec le rythme et le dynamisme intrinsèque. Il éprouvait une réelle fascination pour cette profondeur qui animait les œuvres de cet artiste. En un mot, le Carsonisme lui faisait l’effet d’une bouffée de fraîcheur dans la morosité ambiante du marché de l’art de l’époque aux prises avec ses préoccupations esthétiques. La vivacité de la palette de l’artiste, sa façon d’occuper l’espace dans une composition rythmée, sa subtilité entre figuration et abstraction, auguraient un futur des plus prometteurs. Ils ont été nombreux, par la suite, historiens, experts, critiques, écrivains en art, à se pencher sur l’étude des œuvres de Charles Carson.»

SOURCE: http://tiny.cc/z0egfx

HeleneCaroline Fournier


C

“CARSONISME” 

Unicité de la Forme d’écriture picturale, succession infinie de touches légèrement obliques qui sur la surface dynamisent au maximum la perception de la matière et du sujet, le tout s’animant sur la toile dans des transparences subtiles tout à fait sensationnelles, donnant une impression de profondeur à la couleur. R.B

“MOSAÏQUE” 

“Comme son nom l’indique, cette dernière suggère la fragmentation de la forme et de la surface qui caractérise les mosaïques. R.B.

************************************************* 

Louis BRUENS, écrivain, historien et expert scientifique en analyse d’œuvre d’art.

Louis BRUENS, (1928-2013) écrivain, historien et expert scientifique en analyse d’œuvre d’art.

Le fondateur de l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec

1990 – Extrait du rapport d’analyse sur l’oeuvre de “Charles Carson

Carson un nouvel isme…

Louis Bruens, (1928-2013)  historien en art

1990 – «La peinture au sujet de laquelle je m’exprime ici, que l’on peut aisément qualifier de contemporaine, ne relève ni de l’impressionnisme, ni de l’expressionnisme, ni du surréalisme ou d’autres définitions en «isme»; elle s’inscrit dans un ordre de valeur totalement différent des tendances, des genres et styles que l’on trouve généralement sur le marché de l’art. À mon avis, il s’agit donc d’une peinture véritablement distincte de tout ce qui s’est fait, et de tout ce qui se fait, à notre époque et depuis longtemps.»

«Charles Carson a réellement développé une façon nouvelle de traduire la nature et ses objets d’une manière qui répond parfaitement aux règles de l’esthétique tant sur le sujet de la composition que sur la sonorité chromatique.»

Charles Carson s’est imposé une règle de base des ses débuts dans le monde mystérieux de la peinture, c’est-à-dire, vers 1978: celle de ne pas pénétrer le marché de l’art avant d’avoir atteint son objectif : créer une peinture nouvelle et sans ressemblance directe avec un genre ou un style existant ou ayant existé.  II  s’est  donc  obligé à  plusieurs   années de  recherche, d’expérimentation, de discipline, avant de découvrir, sans jamais donner dans la facilité, cette écriture picturale colorée, lumineuse et impétueuse qui est sienne aujourd’hui.

«À mes débuts dans la profession, vers 1959, j’eus un coup de foudre, mais alors un véritable coup de foudre, pour l’oeuvre de deux artistes du Québec: Marc-Aurèle Fortin et Riopelle; tous deux artistes peintres de grande valeur: deux écoles,deux formes de pensée et deux écritures picturales bien loin l’une de l’autre, mais la beauté de leur art était en soi une promesse de succès. Depuis, j’ai rencontré beaucoup  d’artistes, de  bons,  quelques excellents et beaucoup d’autres et je ne me prononce publiquement que très rarement sur la qualité des oeuvres, mais cette fois, je ne peux m’empêcher de crier mon enthousiasme suscité par ce nouveau, et probablement dernier coup de foudre: la peinture de Charles Carson.»

«Les compositions chromatiques de Charles Carson, puissantes et fascinantes nous rappellent ce qu’écrivait Kandinsky en 1910 dans son « Uber das geistige in der kunst » (Du spirituel dans l’art): La puissance des couleurs, dans un tableau, doit attirer avec force le spectateur et, en même temps, dissimuler le contenu profond. » Les couleurs de la palette de Carson ne dissimulent pas, elles révèlent lentement, avec autant de profondeur, ce qu’elles semblaient cacher au premier abord et réussissent à maintenir encore toute l’attention du spectateur qui, plus ou moins consciemment, poursuit sa recherche d’éléments nouveaux.»

*************************************************

Musée d'art Contemporain de Montréal

Musée d’art Contemporain de Montréal

Guy Robert,  Le fondateur du  Musée d’Art Contemporain de Montréal

Carson une découverte… Le carsonisme.”

Le fondateur du Musée d’Arts Contemporain de Montréal,  Guy Robert, crée le terme «carsonisme» pour décrire un nouveau mouvement artistique, né d’une nouvelle forme d’écriture pictural.

C’est le mercredi 27 octobre 1993, au Musée d’art de Vaudreuil Soulange, qu’on présente les oeuvres de l’artiste sous le thème “un nouvelle isme,  le Carsonisme”,  dont Pierrette Labonté était la Coordinatrice à l’époque, elle cite;

«Lire les œuvres de CARSON, c’est contempler, c’est découvrir la figuration à travers l’abstraction dans une explosion chromatique qui apporte joie et bonheur de vivre. Elles font du bien au cœur. Leur qualité, leur originalité et leur dynamisme nous entraînent, nous emportent, nous réjouissent.».

L’invité d’honneur de l’évènement M. Guy Robert,(1933 – 2000)  écrivain, historien d’art, et docteur en esthétique de l’Université de Paris, et Fondateur du Musée d’art contemporain de Montréal en 1964, dont il fut le premier directeur-conservateur.

Monsieur Robert, y présentait une analyse approfondie de l’œuvre de Carson  au Musée d’art de Vaudreuil Soulange  intitulé:  Charles Carson une découverte… Le Carsonisme (Dépôt légal: Bibliothèques nationales du Québec et du Canada) Octobre 1993, dans son analyse, il décrit remarquablement le «Carsonisme». 

«Aucun siècle n’a connu autant d’agitations et de mouvements que le nôtre, dans tous les domaines, sociaux, politiques, économiques, scientifiques ou esthétiques. Pourquoi alors ajouter un nouvel «isme» à une cacophonie déjà bien indigeste, à ce labyrinthe assourdissant ?

L’unicité de son écriture picturale …

DÉCOUVERTE

Guy Robert, fait la découverte de l’oeuvre de Carson en 1991, à la suite d’une analyse approfondie de l’oeuvre de Carson, publié par  l’historien d’art Louis Bruens, expert  et cofondateur de l’Académie Internationale des Beaux-arts du Québec, qui publiait en 1990, la toute première analyse de la création picturale de Charles Carson, un long article analytique qui portait pour titre: “Carson un nouvelle isme”

1993 – Extrait du rapport d’analyse sur l’oeuvre de “Charles Carson

Guy Robert, (1933-2000)  historien en art

En ma qualité d’expert mon impression initiale, en observant avec grand plaisir un ensemble important des oeuvres mêmes de l’artiste Carson, en fut une de fraîcheur, de dynamisme, de rythme: fraîcheur et vivacité de la palette, dynamisme et variété des compositions, rythme qui anime chaque segment des oeuvres, un peu comme dans le meilleur jazz, où le sens de l’improvisation dilate merveilleusement la structure instinctive de la mélodie et l’anime de sa syntaxe syncopée, – où, si l’on préfère, comme dans les sonates de Scarlatti et les concertos de Vivaldi, où variations et modulations fondent à la fois l’ordonnance et les subtilités de l’oeuvre.

« … Carson donne au tableau une profondeur particulière, bien plus fascinante que la plus habile maîtrise des systèmes les plus savants de perspective. »

Spontanéité et dynamisme

«Charles Carson peint en toute spontanéité, porté et inspiré par le bonheur de jongler avec formes et couleurs. Pour protéger son impétuosité, il préfère utiliser l’acrylique et la spatule, plutôt que les pigments à l’huile dont l’onctuosité incite le pinceau aux langueurs des retouches et repentirs. Tranchant de la lame dans le vif de la pâte, il lance sur la toile blanche la danse rapide et nerveuse de sa main, par touches étalées presque toujours en diagonale ou en large ellipse. Et il s’en dégage aussitôt une impression de fraîcheur, de dynamisme, de rythme : fraîcheur et vivacité de la palette, dynamisme et variété des compositions, rythme qui anime et muscle son langage plastique.

Une évasion de la morosité ambiante

Devant la fraîcheur, le dynamisme et le rythme des œuvres de Carson, on penserait au meilleur jazz, où le sens de l’improvisation dilate merveilleusement la structure de la mélodie et l’innerve de sa syntaxe syncopée. On pourrait tout aussi bien évoquer les sonates de Scarlatti ou les concertos de Vivaldi, où les variations et modulations fondent à la fois l’ordonnance générale et les menues subtilités de l’œuvre.»

Une harmonieuse énergie

L’impression de fraîcheur et d’énergie qui se dégage des tableaux de Carson vient en partie de l’éclat et de la pureté des couleurs, harmonisées dans leur juxtaposition rythmée et aérées par des interstices de blanc. La disposition des touches allongées, le plus souvent en diagonale ou en longue ellipse, semble soulevée par un souffle mystérieux, discret sans doute, mais efficace, qui anime la composition.
Il est aussi fascinant de voir comment le peintre, sans avoir recours aux artifices de la perspective, crée une profondeur originale en donnant l’illusion d’un frémissement continuel de la surface, d’une courbure de l’espace visuel, et d’une mobilité des plans par la disposition à la fois énergique et harmonieuse des masses.

Une fête pour l’œil

Et ainsi le tableau redevient «une fête pour l’œil», selon l’idéal de Delacroix, et entretient l’intérêt par le jeu qu’il propose d’y chercher de nouvelles associations de motifs, des échos différents, d’inédites saveurs.
Cette peinture invite l’imagination à glisser sur le velours de la rêverie, en suivant les signes qui favorisent l’exploration, différente pour chacun, ou pour la même personne d’un jour à l’autre : comme l’évoquait Picasso, cité au tout début.

«… la découverte d’une telle œuvre, comme celle de Carson, ne peut qu’éveiller frémissements et parfums d’un printemps tant attendu! »

Pourquoi un autre « isme »?

«Par l’unicité de son écriture picturale, hélas, ou plutôt bien heureusement, aucune étiquette des- ismes bien connus dans la pagaille de l’art contemporain ne semble pouvoir y adhérer, et je devrai donc me résigner, d’ailleurs avec grand soulagement, à nommer ce nouveau mouvement : le carsonisme!»

 ************************************************* 

Jacque de Roussan

Jacques de Roussan (1929-1995)

Jacques de Roussan, historien et écrivain en art

1993 – Extrait du rapport d’analyse sur l’oeuvre de “Charles Carson

Jacques de Roussan (1929-1995)

1993 – «À mi-chemin entre le figuratif et l’abstrait. Charles Carson entraîne le spectateur dans une aventure expressionniste où le mouvement, la forme, la couleur, le dessin même forment un tout absolument indissoluble. C’est ainsi que Ies vibrations deviennent optiques et soulignent des intensités qui vont s’opposer ou se juxtaposer sans effort à l’intérieur de la composition.»

«L’artiste interprète et transpose avec beaucoup de force et subtilité. Le spectateur doit apprendre à LIRE -consciemment ou pas les scènes et les sujets proposés. Dans un enchaînement presque endiablé des éléments de la composition, on distingue les propos de Carson derrière la puissance formelle de son interprétation. Tout est alors sujet à une lecture plus en profondeur, parfois même ésotérique dans son expressivité. Derrière la richesse de la mise en action, s’étagent les différents plans dans lesquels se meuvent littéralement et picturalement les personnages et les décors du tableau proprement dit.»

«Cela ne signifie pas que cette lecture s’impose au premier regard, mais bien plutôt qu’elle relève d’un phénomène optique avec, comme toile de fond. Un kaléidoscope chromatique qui devient véritable fête pour le spectateur. Il s’agit en somme d’une nouvelle manière de peindre, une forme d’écriture picturale unique par sa sublimité, où l’on découvre un entre- deux mondes d’une mouvance perpétuelle.»

 *************************************************

 Revue Parcours, l’informateur des arts – hiver 2004 – vol. 9, no 41- Parcours  couverture 2004 ok

2004 – Extrait du rapport d’analyse  de 16 pages sur l’oeuvre de Charles Carson.

Robert Bernier, historien en art

2004 – «Curieusement, penserez-vous peut-être, Charles Carson s’est d’abord fait connaître en Amérique du Sud, et plus particulièrement en Colombie où il a vécu et travaillé plusieurs années. L’artiste conserve d’ailleurs des liens étroits avec ce pays, même s’il est de retour au Québec depuis 2000. Dans son pays d’adoption, l’artiste a fait coulé beaucoup d’encre, tant au sens propre qu’au sens figuré ; il y a laissé et y laisse toujours sa marque et ses couleurs, à tel point que, en 1997, pour souligner son apport à la culture de Carthagène, une statue grandeur nature à son effigie a été érigée dans la ville. L’artiste a aussi signé une murale monumentale qui orne le hall de l’aéroport principal de la ville. Il a connu et côtoyé plusieurs artistes colombiens majeurs, notamment Botero, pour ne nommer que lui.»

 La peinture de Charles Carson se divise en deux approches à la fois distinctes et complémentaires. L’une d’elles a même été baptisée par certains experts et historiens de l’art de «carsonisme*».

Cette approche n’est pas facile à décrire “en parlant du carsonisme”, mais de manière générale on peut parler d’une succession infinie de touches légèrement obliques qui sur la surface dynamisent au maximum la perception de la matière et du sujet, le tout s’animant sur la toile dans des transparences subtiles tout à fait sensationnelles, donnant une impression de profondeur à la couleur. On dirait un flot incessant de particules – tout de même assez larges – qui balaient la matière avec une régularité fascinante, voire déconcertante.

La seconde approche, Carson la nomme tout simplement « mosaïque ». Comme son nom l’indique, cette dernière suggère la fragmentation de la forme et de la surface qui caractérise les mosaïques. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit pour le créateur de dynamiser la surface pour lui donner un état autre dans lequel s’anime un univers suggestif puissamment métaphorique. On le constate notamment avec le thème des fonds marins, que l’artiste exploite avec beaucoup de justesse et de pertinence plastique et narrative. Deux approches, donc, deux explorations, à scruter avec attention pour le plaisir de la surprise et de l’étonnement.

* Notamment par Louis Bruens, Guy Robert et Jacques de Roussan.

*************************************************

DROUOT COTATION, PARIS

Christian Sorriano - Le gardien des r`gles de l'Art

Christian SORRIANO, Éditeur, Expert et Président de Drouot Cotation Paris. – Expert en ventes publiques – Expert et Assesseur à la Commission de Conciliation et d’Expertise Douanière – Expert à l’Union Française et à l’Union Internationale des Experts. Il fut chargé de Mission par le gouvernement français, afin de structurer les professions de l’Art et des Antiquités

Pour un vieil expert comme moi, il n’y a ni secret ni mystère, en art, les copistes, les imitateurs et les opportunistes sont vite démasqués. Tous ces barbouilleurs peignant sans âme, sans émotions et sans frissons, des champs, des fleurs, la mer, des corps ou des visages, et qui s’improvisent du jour au lendemain « artiste » !

A l’écart des modes et de la facilité, Charles Carson décline toutes les facettes uniques de son immense talent poétique, en offrant dans chacune de ses œuvres, un souffle de vie, sa vie, afin qu’elles interrogent et réjouissent l’œil et l’esprit des connaisseurs qui les accrochent sur les murs de leur quotidien.

Charles Carson a creusé son sillon vers la postérité artistique, car aujourd’hui on dit c’est un Carson, comme on dit c’est un Picasso, un Matisse, un Warhol, un Basquiat et tous les autres artistes immortels.

.

*************************************************

«Charles Carson est un très grand créateur. Son œuvre est inimitable, personnelle, spontanée. Je ne connais aucune œuvre qui lui ressemble. Elle est à mi-chemin entre l’art abstrait et l’art figuratif, elle ne participe à aucun mouvement, à aucune tendance.»

BÉATRICE  SZEPERTYSKI – BORDEAUX

*************************************************

As Hemingway developed a new style of writing that is oftimitated, never attained, Carson has created a new way of painting that takes a similar heightened position in the mainstream of contemporary art, a form that is universally accessible but impossible to be duplicated by another. A language all his own forever to be known as “Carsonism.”

VICTOR BENNETT  FORBES – NEW YORK

*************************************************

« Il est considéré par la critique comme l’un des plus grands artistes contemporains de ce siècle, Maître Carson ayant saisie le langage picturale parlé autrefois par Mondrian, Riopelle, Jackson Pollock, Sam Francis et Wassily Kandinsky, l’artiste a su prendre les devants – Car la création et la mise à jour de son mouvement tout à fait unique et original, interprété d’une tel façon théâtral et magistral, qu’aucun de ces grands maître ou génies de l’art des temps passé, n’avais su imaginé ou même pensé jusqu’à présent. »

« Ces figures légendaires ont accompli des exploits extraordinaires, mais aucun n’a créé d’une manière si unique, si personnel son style, qu’il ne pouvait-être définie par un isme. Carson, par son unicité inégalé, un nouveau mouvement est né. Le « Carsonisme ».

DEBRA USHER – MAGAZINE ARABELLA, – CANADA, USA

*************************************************

« Non seulement il est habile dans la disposition des couleurs, mais ses tableaux me disent quelque chose. J’aime entre autres l’équilibre des masses, la transparence en juxtaposition, sa recherche chromatique, la force évocatrice qui sens dégage fait toute l’unicité de l’œuvre de Carson.  J’apprécie particulièrement ses œuvres carsonistes, une manière de peindre qui va aller très loin… »

CHAMPLAIN CHAREST – CANADA

*************************************************

Charles n’a jamais fini de m’étonner. Un véritable prestidigitateur. Il aurait pu s’asseoir sur ses lauriers, «surfer» sur la vague du succès qui le frappe de plein fouet; il a plutôt continué depuis de longue année à chercher de nouvelle piste, plutôt à créer «hors piste», de pures œuvres abstraites, des mosaïques abstraites, des mosaïques figuratives, des plumes, des abstraits avec filets, de la nouvelle figuration en plus de faire école avec son «carsonisme» qui inspire de plus en plus de peintres d’ici et d’ailleurs.

CAROLINE BRUENS – MONTRÉAL

*************************************************

«J’aime beaucoup les mosaïque pour les couleurs vive, sa transparence et aussi l’effet chromatique d’ensemble  on dirait presque du vitrail. Bien que certain élément figuratif son reconnaissable, poisson,  champs de blé, on est tout de même a la limite de l’abstrait, mais quel abstrait !

Au carsonisme, ce qui nous interpellé le plus ce ne son pas seulement les couleurs en tube mise en aplat, mais leur relief, leur qualité vibratoire, les fleurs son évasé, pas statique mais d’ensemble quel joie pour l’oeil, c’est fond marins plus beau que réel, embellie, mais d’une beauté autres, d’une beauté créative

JEAN PAUL TROTTIER – QUÉBEC

*************************************************

“… toutes mes attentes que j’avais pour lui à la découverte de son oeuvre ce son confirmé, j’ai donc organisé une exposition Solo, qui à eu un  succès extraordinaire, qui à provoqué un enthousiasme phénomène du carsonisme, qui encore aujourd’hui  est étudié par des experts analyste et  historiens de l’art.”

“…dans l’histoire de la Galerie Arte Autopista, et pour raconté au héritier des héritier  Charles Carson  est un des grands artistes qui fait partie des plus importantes expositions du calendrier de Arte Autopista,  pour sa notoriété en Amérique du Sud et la République de Colombie, ce pays si merveilleux que l’on doit absolument découvrir.”

HILDEBRANDO MEJIA – COLOMBIE

*************************************************

Q. Vous avez écrit à propos de Carson qu’on pouvait le comparer à Kandinsky, Mondrian, Picasso, Van Gogh, Pollock, mais pourquoi Carson ?

R. Parce qu’il possède cette incroyable clarté dans la couleur. Et puis, ce n’est pas tout de peindre! Vous ne pouvez extrapoler si vous ne maîtrisez pas la forme. Pour extrapoler, vous devez maîtriser la forme, savoir peindre !
Il applique la peinture avec un sens du rythme, un sens de la couleur qui donnent l’impression que la lumière s’en dégage. Cette toile est très énergétique, presque cinétique. C’est de l’énergie, mais il y a uns structure formelle qui régit l’application des couleurs.

JAMIE ELLIN FORBES – NEW YORK

*************************************************

«Le mouvement carsonisme se traduit par une succession infrangible de touches légèrement obliques qui donnent vie à la matière et au sujet. Couleurs, transparences subtiles se juxtaposent ou s’entrechoquent comme les ondes marines, balayant la toile d’un mouvement constant et régulier.

La technique mosaïque repose sur la fragmentation de la forme et de la surface qui donne un style particulier. En appliquant l’effet mosaïque à sa peinture, Charles Carson dynamise la surface, l’investissant d’un nouvel état et créant un univers fortement suggestif.»

COLETTE RICHELIEU – MONTRÉAL

*************************************************

Une autre page d’histoire de l’Art Moderne Mondial pourra être écrite.

«Le peinture élaborée par Charles Carson s’est complètement acquittée des courants traditionnels de l’informel, auxquels cependant, elle pourrait être associée, pour se présenter, ensuite, comme un élément communicatif visuel, indispensable pour imposer son essence codée : « Le Carsonisme »

«Le génie de Carson se manifeste lorsque le créateur interrompt subitement son écriture, composée d’une grammaire picturale aculturelle
(écriture qui ramène aux racines les plus nobles de l’Histoire de l’Art Européen)…»

ROBERTO CHIAVARINI – ITALIE

*************************************************

«…j’ai tout de suite été frappée par une touche tout à fait singulière, mais sans doute par déformation professionnelle aussi, par la beauté de la matière elle-même puisque au laboratoire où nous travaillons, la seule matière constitue, en fait, le pivot central de nos investigations lors d’expertises et d’analyses de pigments.

«…En définitive, le talent de Charles Carson réside dans cette faculté à théâtralisé magistralement à la fois la matière et les couleurs.»

LAURA MARBOT – FRANCE

*************************************************

Charles présente des oeuvres fortes et lumineuses qui transcendent la chaleureuse personnalité de l’artiste. Un foisonnement de couleurs chaudes et froides qui se superposent avec bonheur sur la toile en un amalgame harmonieux et subtil. L’artiste possède une parfaite maîtrise de son travail, il sait ce qu’il veut traduire.

Les tableaux de Carson attirent le regard et suscitent toujours beaucoup d’intérêt auprès des amateurs d’Art. Il faut reconnaître qu’il est sans contredit un maître dans son domaine. »

DENISE DI CANDIDO – MONTRÉAL

*************************************************

Avec originalité et passion, le génial Charles Carson fixe les canons d’une nouvelle norme esthétique: une phénoménologie artistique révolutionnaire imprégnée d’expressivité physionomique et semi-abstraite, avec une interprétation convergeant vers la recherche de la sublimation concrète, pour redécouvrir l’âme de la nature et de ses créatures dans le monde.

MICHELE MIULI – ITALIE

*************************************************

Expert diplômé de l’école du Louvre Peinture ancienne et contemporaine D’Icart de la faculté de droit d’Amiens, selon *Dominique STAL; « La valeur réelle des oeuvres de Charles Carson serait bien supérieure à sa valeur actuel à la pratique sur le marché. Une estimation qui s’est trouvée confortée tout récemment lors d’une vente aux enchères d’un œuvre de l’artiste, à Metz en France.»

DOMINIQUE STAL – PARIS

*************************************************

«Lire les œuvres de CARSON, c’est contempler, c’est découvrir la figuration à travers l’abstraction dans une explosion chromatique qui apporte joie et bonheur de vivre. Elles font du bien au cœur. Leur qualité, leur originalité et leur dynamisme nous entraînent, nous emportent, nous réjouissent.»

PIERETTE LABONTÉ – MONTRÉAL

*************************************************

” En faite c’est mon coeur qui parle, c’est un artiste fascinent, c’est un artiste passionnant, et il ce dégage une énergie tel, qu’on ne peu pas dégagé le regard d’une oeuvre””On ne sais pas d’ou ça vient, enfin moi je ne peu pas le dire, mais cette artiste me parle, cette artiste est magnifique, Charles est un homme merveilleux, et je ne pourrait dire qu’une chose, Bravo l’artiste!”

FABIENNE DOUKHAN – PARIS

*************************************************

« Charles Carson est un artiste que j’aime beaucoup, je l’aime beaucoup car il apporte quelque chose de nouveau au Québec dans la peinture, il ne s’inspire de personne. Il a créé vraiment un style qui est différent,  qui est innovateur, je trouve que ses tableaux éclate, c’est un feu d’artifice pour moi, de peinture, de couleurs de mouvement, c’est très gestuel et très beau en même temps, on ne ce lasse pas de les voir.

Il y a surtout une innovation  dans sa peinture il est toujours a la recherche de nouveau thèmes. Tous ses thèmes son des thèmes nouveaux qui n’ont jamais été exploité par d’autre artistes, et c’est un peu ça que j’aime dans l’art de Charles Carson.

Ce son des tableaux qui son Carson, derrière son talent on reconnaît immédiatement sa signature et on peu mélangé un tableau de Carson au milieu d’une centaine d’autres tableaux, il éclate immédiatement et dépasse tout les autres.»

CLAUDE BROCARD, expert en art & évaluateur agréée.

*************************************************

«Je pense qu’un artiste comme Carson, passé maître dans son art, l’est parce qu’il réussit à découvrir, à voir, à saisir, à transcrire, puis à communiquer sa vision du beau avec une rare sensibilité, une sensation presque épidermique, à fleur de peau. Son sens de la beauté, sa capacité à s’émouvoir devant des choses simples, parfois invisibles pour d’autres, font que Charles Carson perçoit la vie avec une acuité et une intensité telle qu’il peut ensuite embellir notre vision du monde.»

MICHEL ARSENEAU – CALGARY

*************************************************

«Avec un style ô combien maîtrisé qui n’appartient qu’à l’artiste.
Pour aboutir à une peinture différente. Une peinture éclatante de force et de luminosité.

L’oeuvre d’un génie qu’il ne faut pas avoir peur d’installer dans le cercle très fermé des grands, très grands artistes, qui marquent de manière indélébile leur passage dans le monde de l’art et des arts.»

LOUIS LEFÈVRE – FRANCE

*************************************************

«De purs moments de couleur…  Carsonisme » ou « effet mosaïque », ces deux approches ne sont pas de simples artifices de création. »

« …à l’époque de la mondialisation qui uniformise tout, jusque dans les arts. Indispensable de le faire pour témoigner d’une époque versatile qui, comme disait Cocteau, « doit d’autant plus être admirée que tout y est éphémère » ? Difficile, mais possible pour Charles Carson. »

«La peinture de Charles Carson émane forcément du monde.  Sa force – sa différence aussi – est de transformer la vision que nous avons de ce monde, de nous ramener, en donnant à voir l’indistinct, aux choses essentielles, celles qui nous détachent du quotidien.»

ALAIN COUDERT – FRANCE

*************************************************

«L’art de Carson est duel: d’une part, il traduit son amour de la nature sublimée, évoquant l’embrasement d’un coucher de soleil ou des instants de la vie animale et végétale; d’autre part son propre paysage intérieur révélé de façon brillante dans ses oeuvres  mosaïques.»

ANNE-MARIE LAURÈS – PRÉSIDENTE AEAF, PARIS

*************************************************

« Sur terre, en mer où à vol d’oiseau, le maître incontesté des couleurs et créateur du Carsonisme : Charles Carson, nous fait voyager dans un univers captivant aux dimensions multiples et variées. Charles Carson nous fait découvrir, par sa palette unique et sa façon de faire particulière, une faune ou la vie sauvage, est née de ses rêves et de ses pensées. L’artiste dématérialise remarquablement les formes avec un talent exceptionnel et nous transporte dans un monde passionnant à la découverte des subtilités du carsonisme.»

Découvrir Charles Carson, c’est dégager le chaînon manquant de l’encyclopédie de l’art contemporain.

JACQUELINE DE TORRES – FRANCE

*************************************************

«Carson part d’un «Degré zéro de l’écriture» picturale
pour cheminer vers un dispositif qui progresse en harmonie avec les grandes préoccupations de notre temps.

C’est notamment par la présence multiple des divers procédés (décalcomanie, automatisme, Action Painting -Expressionnisme Abstrait pochoir, paranoïa critique –Dali ), qu’il nous est permis d’évoquer de la démesure en parlant de son Oeuvre globale

LÉONEL   JULES – CANADA

*************************************************

Charles Carson´s Werken liegen zwei Ansätze zugrunde. Zum Einen das „Mosaic“ und zum Anderen einem Stil, welcher von Kunstkritikern und Kunsthistorikern sogar als „Carsonismus“ bezeichnet wurde.

Der Künstler ist international bekannt und hat eine vielzahl von Ausstellungen in vielen Ländern der Erde gehabt, wie den USA, Kanada, Europa, England, Kolumbien, den Philipinen und Hong Kong.

YVES BOENING, Boening Fine Arts, Francfort, Allemagne

*************************************************

«Si son œuvre frappe si fort, c’est aussi parce qu’elle correspond à des notions qui révèle ou encore inconscientes qui hantent notre sensibilité. Créateur née, Carson fait entrer dans son aire picturale un facteur nouveau une forme d’écriture picturale unique, qui donne lieu a une nouvelle technique : Le «carsonisme»

Ce genre nouveau lui vaut d’hors et déjà une extraordinaire renommée. Voir et connaître l’art de Carson, c’est réapprendre à redécouvrir les nuances, l’intensité et la luminosité des couleurs, par sa dématérialisation des formes, il nous transmet une source émotionnelles qui nous fait vibré, Carson donne a voir dans toute la dignité de l’art.»

FRÉDÉRIC BONET – FRANCE

*************************************************

«We’ve been fascinated by your stunning and powerful abstract art research where forms and colors create such an intense and emotional results.
«…your works reveal their power through the force and the brightness of colors, through the different effects of forms, the textures, the pictorial matter, the magnetic energy from the pictorial sign which spring from the canvas. In your paintings imagination and creativeness are released through the flow of the living and acting forces on the canvas, the interaction of spaces, forms and color connection, taking them beyond to their physical limits.»

PAOLA TREVISAN – ITALIE

*************************************************

«Je pense que tout le monde s’entend pour dire que les œuvres abstraites et semi-figuratives du mouvement carsonisme de Carson révèlent une parfaite maîtrise et qu’elles peuvent être considérées comme des pièces maîtresses en Art abstrait contemporain, au monde. Elles sont rafraîchissantes, puissamment exécutées et d’une rare expression.

Je pense aussi, sans un doute, que Charles Carson sera un des plus grands peintres abstraits contemporains de ce siècle.
Cette affirmation est la plus grande marque de reconnaissance à un talent exceptionnel,
un témoignage que je n’ai jamais rendu à personne à ce jour.»

LISE GRONDINE – CANADA

*************************************************

Quelle énergie créatrice!

«CARSONISME… Il s’agit d’une écriture picturale tout à fait nouvelle et propre à l’artiste. Le terme carsonisme est ici utilisé pour désigner une école d’art ou encore un mouvement artistique. On retrouve ses disciples dans plusieurs pays. Carson dispose d’un langage profondément personnel ou carsonnel ce qui s’avère une source d’inspiration pour plus d’un.

«L’un des éléments les plus dominants, sinon l’élément le plus éloquent dans un tableau est la couleur ; c’est ce qui capte d’abord l’attention du spectateur. Dans ce sens, on doit rendre justice au talent indéniable de Charles Carson pour son sens exceptionnel de l’harmonie chromatique: son bleu fait rêver, son rouge surprend l’œil, son jaune illumine le cœur. Une chromatique harmonieuse et audacieuse à la fois, des jeux de transparences et de profondeurs, une composition dynamique et un sens de l’invention constamment renouvelé.  Voilà la recette gagnante qui propulse l’artiste de succès en succès.»

ARÉVIK VARDANYAN – CANADA

*************************************************

L’association  »Galleria Centro Storico » de Florence est bien heureuse de vous remettre lauréat  »Oscar della Cultura » à la galerie  »Centro Storico » à Florence. Vous avez été choisi pour votre ouvrage mouvement carsonisme intitulé :  »Fleurs aux arômes fruitées » paru dans le (DIZIONARIO ENCICLOPEDICO INTERNAZIONALE D’ARTE MODERNA E CONTEMPORANEA)
Toutes nos félicitations! Pour votre travail exceptionnels et des plus remarquable.

LUCIA MAZZETTI – ITALIE

*************************************************

Cher Maître Carson, nous vous conférons le titre de; MAÎTRE ACADEMICIEN DU VERBANO.
En fonction des informations sur votre activité imprimée dans le Dictionaire Enciclopedyque d’art Contemporaine -Casa Ed. Alba Ferrara-Italia et dans d’autres catalogues d’art sur le «carsonisme»
au niveau national et international, nous vous conférons le titre de; MAÎTRE ACADEMICIEN DU VERBANO.

NB: Cher Maître Carson, nous vous avons attribué le titre supérieur de Maître Académicien Correspondant pour le haut professionnalisme montré dans le domaine artistique.

Le Président Général International M.Duca Degli Abruzzi, Vinzaglio: 25/05/2007

DUCA DEGLI ARUZZI – ITALIE

*************************************************

PREMIO ALBA – GALERIA D,ARTE MODERNA “ALBA FERRERA”  ITALIA – 2007
La maison d’édition Alba Ferrera (Italie) et son président est heureux de remettre le prix «Alba médaille d’or»
à l’artiste international Charles Carson.
MEDAILLE D’OR DIPLOMA DI MERITO -RILASCIATO A CHARLES CARSON

ROBERTO PUVIANI – PRESIDENTE – ITALIE

*************************************************

«Aceasta este o prima abordare a tehnicii carsoniene, o miscare subtila care transporta materia într-o lume a adâncimilor cosmice. Cea de a doua abordare, inspirata de tehnicile mosaicurilor ceramice, se caracterizeaza prin fragmentarea suprafetei tabloului in forme si culori de o varietate deconcertanta. »Marilena Drăcea Chelsoi, Ph.D
University of Bucharest, Romania
MARINA DRACEA – ROUMANIE

*************************************************

«Considéré par la critique depuis les quinze dernières années comme artiste à part dans la création de l’art contemporain au Québec.»

«Qu’est-ce que nous donne à voir dans les œuvres réalisées du peintre dans le style du carsonisme et comment doit-on les interpréter? Chargées d’une impressionnante symbolique assujettie aux effets chromatiques intenses, le côté répétitif des touches qui courent en surface confère aux toiles une dynamique vitale, voire existentielle qui s’alimente constamment à travers une iconographie puisée au noyau de la nature même. Une émouvante élégance des formes et couleurs s’agencent inlassablement dans l’espace bidimensionnel des canevas afin de créer des compositions aux allures poétiques intenses.»

FLORENTINE LUNGU, BA,MA – CANADA 

*************************************************