PARIS 2013 – Le peintre des couleurs a trouvé son refuge.

 

Le Parisien - 21-10-2013

Journal Le Parisien 21-10-2013 L’artiste canadien Charles Carson pose un pied en France. Le peintre des Couleurs à trouvé son refuge.

ATELIER CARSON – GALERIE D’ART CONTEMPORAIN DOUKHAN

JOURNAL LE PARISIEN –  Plus d’un million de lecteur – 21 Octobre 2013

Le peintre des couleurs a trouvé son refuge

Florence HUBIN

L’artiste canadien Charles Carson pose un pied en France. Courbevoie, rue de Belfort, vendredi 11 octobre. Charles Carson, peintre canadien, a ouvert un atelier-galerie à deux pas de la Défense.

Dans son atelier-galerie, à quelques minutes à pied des tours de bureaux de La Défense. Charles Carson veut faire découvrir aux amateurs, initiés ou non, ses oeuvres multicolores, lui qui est considéré comme une figure montante de la peinture canadienne. Après trente-cinq ans de création et des expositions dans le monde entier, l’artiste s’est posé un mois et demi dans son nouvel atelier de Courbevoie, qu’il quittera demain pour plusieurs mois.

3 - Charles Carson - Paris - S

Il compte y venir deux mois par an

«Je veux passer plus de temps en Europe pour peindre», confie Charles Carson, qui partage sa vie entre Miami le Canada et la Colombie, où il a vécu dix ans. A Courbevoie, il a été séduit par la surface et la hauteur de plafond de l’atelier et en apprécie surtout la luminosité des verrière. «Je suis habitué aux grands espaces. Mais quand je crée, je me déconnecte complètement de mon environnement», assure le peintre, auquel il ne déplaît pas d’être plongé en quelques minutes, passé le porche de l’immeuble de la rue de Belfort, dans l’activité de la ville.

«Ici, on est proche de tout. Je vais au Louvre, aux Tuileries …». énumère l’artiste qui s’est inspiré en France non seulement des paysages du littoral, des côtes de la Manche à Marseille, mais aussi des nombreux châteaux et monuments. A La Défense, où il a été surpris de trouver sur le parvis une statue de Miro, il admire la perspective sur la capitale : « C’est une vue panoramique qu’on ne trouve nulle part ailleurs. »

Dans son atelier-galerie de la rue de Belfort, où Charles Carson compte revenir deux mois par an, seront présentées les oeuvres réalisées ici ces dernières semaines, notamment plusieurs «mosaïque» très caractéristiques de la technique picturale de l’artiste.

ATELIER CARSON – GALERIE D’ART CONTEMPORAIN DOUKHAN

INFO : MME FABIENNE DOUKHAN

53, RUE DE BELFORT – 92400 COURBEVOIE, RÉGION PARISIENNE

(A deux pas de la Défense)

Pour Rendez-vous :

Bureau:     01.43.33.52.63    -Portable : 06.09.47.43.60

________________________________________________________________________________________

Charles Carson invité d'honneur au Gala des sommeliers de Paris

Maître Charles Carson, invité d’honneur
au Gala des  Sommeliers de Paris

 

GALA DES SOMMELIERS DE PARIS 2013

Soirée de prestige en ce dimanche 13 octobre 2013 organisée par l’Association des Sommeliers Paris au “Four Seasons Hotel”  George V, Paris. Une soirée qui se renouvelle chaque année et qui est un des plus beaux rendez-vous du monde du vin et de la sommellerie. Cette soirée était empreinte d’un esprit particulier puisque Monsieur l’Ambassadeur de l’Amérique du Sud ainsi que Monsieur Charles Carson, Maître en beaux-arts du Canada, ont honoré de leur présence la soirée de Gala.

Les grands noms du vin et du champagne étaient présents, les vins furent dans leur majorité grandioses, le grand chef Eric Briffard, meilleur Ouvrier de France a réussi l’exploit de servir un repas impeccable sinon magnifique pour plus de 400 personnes sans une fausse note. Une ambiance amicale,  joyeuse et conviviale, un bon esprit, des personnes de talent motivées pour défendre le bon et le beau et une soirée où tous les bénéfices de la grande  vente aux enchères iront aux Secours Populaire Français.

L’Association des Sommeliers de Paris

Remercient les Invités d’honneur

*****

Ambassadeur de L’Afrique du Sud

00160_189

Charles Carson, Maître en Beaux-Arts, Québec, Canada

Diner de l'ASP au George VDiner de l'ASP au George V. Paris, le 13 octobre 201300160_155Diner de l'ASP au George V. Paris, le 13 octobre 2013

Diner de l'ASP au George VDiner de l'ASP au George V. Paris, le 13 octobre 201300160_223Diner de l'ASP au George V. Paris, le 13 octobre 2013

Discours de Charles Carson, invité d’honneur au gala annuel de la sommellerie de Paris, tenu à l’Assemblée nationale en ce 13 ieme de septembre 2013.

« Bonsoir à toutes et à tous,

Je tiens à remercier tout d’abord Monsieur Philippe Pares, maître d’hôtel et sommelier à l’Assemblée nationale, qui a eu l’amabilité de me convier à cet évènement prestigieux, me permettant ainsi d’y apporter ma collaboration. Je tiens tout particulièrement à m’associer à votre gala annuel de la sommellerie de Paris et à vos invités de marque.

Mes 35 années de créativité m’ont permis de créer une forme d’écriture picturale nouvelle – Mouvement intitulé par de nombreux historiens de l’art : Le CARSONISME.

Je ne veux pas vous prendre un temps précieux pour le définir. De nombreux textes ont déjà été rédigés sur le sujet par des spécialistes, experts et historiens de l’art. Ils reprennent et commentent les éléments essentiels de mon œuvre : «Le  Mouvement Carsonisme» que je vous invite d’ailleurs à consulter sur le Web.

Pour créer, disait MOZART, « Il faut rester dans l’idée ». Je crois que le visiteur en s’arrêtant quelques instants devant une de mes œuvres aura pu déceler que l’idée principale est issue de l’esprit, qui est née d’une pensée, d’une émotion.

Les sujets d’interprétation de mon art sont multiples et originaux et ils ont tous des points en commun, la transparence et la juxtaposition limpide des couleurs. Mes œuvres traduisent une histoire, une émotion particulière qui me touche et elle m’est ensuite révélée par ma spatule ou mon pinceau…

Une *giclée-graphie à haut relief d’une de mes créations, en édition limitée de 35 exemplaires, intitulée le Parc Tairona, sera mise en vente aux enchères.

Je terminerai … par ces paroles :

“Qui dit humanité … dit liberté, la liberté d’être bon avec les autres. La liberté d’être heureux et de pouvoir vivre dans la dignité, un droit essentiel pour tous les enfants du monde.”

Je vous remercie du fond du cœur de votre présence, je lève mon verre a votre santé aux amis (es), ainsi qu’a tous c’elle et ceux qui mon accompagné et qui m’accompagne dans ma démarche artistique.

 je vous souhaite une excellente soirée. »

*Adjugée à 5 000 Euros, cette Giclée-graphie à haut relief, intitulé « Parc Tairona », a été adjugée à Monsieur Pierre-Emmanuel Taittinger, président du Champagne TAITTINGER. Les fonds iront aux Secours Populaire Français..

Les Partenaires  “Champagnes”

AYALA, BILLECART-SALMON, BOLLINGER, CHARLES-HEIDSIECK, DEUTZ, DELAMOTTE, DUVAL-LEROY, KRUG, LANSON, LAURENT-PERRIER, MOET-CHANDON, MUMM, PERRIER-JOUET, POL-ROGER, POMMERY, PHILIPPONNAT, RUINART, ROEDERER, TAITTINGER, VEUVE CLICQUOT.

Les Partenaires “Privilégiés”

CHATEAU PEYRAT-FOURTHON, EFFITIC, FORCE IV, GUY VIALIS CREATION, LES ELEVES DU CORDON BLEU, LA VINICOLE FRANCAISE, NESTLE-WATERS, SOBOVI, UNION DES GRANDS CRUS DE BORDEAUX, ET LA VERRERIE RIEDEL.

Les Partenaires du dîner

CHAMPAGNE TAITTINGER, HERMITAGE DOMAINE J.L CHAVE, MADEIRA SERCIAL D’OLIVEIRAS, SAINT-EMILION CHATEAU FIGEAC, SAINT-EMILION CHATEAU CHEVAL BLANC, SANCERRE DOMAINE F. COTAT, VIN DE CONSTANCE KLEIN CONSTANTIA, PORT QUINTA DO NOVAL, CALVADOS CAMUS, PERRIER, SAN PELLEGRINO, VITTEL.

Photographe : Grégory Pigot

ALBUM PHOTOS: https://plus.google.com/photos/105127049225527268058/albums/5934955985238230465?banner=pwa&authkey=CP3q–bqyMuXrAE

______________________________________________________________________________________

Louis LefèvreJournal, LA PRESSE
Premier quotidien de la France Libérée

A la rencontre de Charles CARSON et du carsonisme.

Louis Lefèvre, journaliste et critique d’art

«Le Canada est une véritable pépinière de talents artistiques. Lorsque l’on évoque nos cousins d’outre Atlantique ou du Québec, on pense aux Garou, Céline Dion, Gilles Vigneault. Autant de noms qui évoquent autant de chansons à succès. Cependant le monde de la culture canadienne ne se résume pas à la musique. L’art c’est aussi la peinture. Et dans ce domaine, il en est un qui n’a rien à envier à tous ces chanteurs, car son talent est au diapason : le peintre Charles Carson.

Chez Charles Carson, sa partition à lui c’est une palette toute en nuances. Ses notes, il les joue et les chante avec ses pinceaux, dans un formidable feu d’artifice de couleurs toutes plus éclatantes les unes que les autres. Cela donne des tableaux qui ne laissent personne indifférent. Sans aucun doute c’est ce que l’on appelle le talent. Son œuvre, si elle n’est pas encore connue chez nous autant qu’elle le mérite, est déjà reconnue partout ailleurs. Au point que cette œuvre n’appartient plus tout a fait à l’artiste. En rejoignant dans la notoriété celle des plus grands peintres d’hier, elle entre dans le patrimoine universel d’aujourd’hui. Et prépare celui de demain.»

«Les toiles de Charles Carson attirent indéniablement le regard. Mais attention, ce ne sont surtout pas les œuvres d’un seul regard. Toutes autant qu’elles sont, ces toiles méritent, un deuxième, un troisième… un énième regard. Approfondie de préférence.

Et là, on va de découverte en découverte. La première impression qui emmène le plus souvent le profane à voir dans toute cette peinture de l’abstraction et encore de l’abstraction s’évanouit peu à peu. La dématérialisation de la nature qui a servi de moyen d’expression à l’artiste recompose peu à peu le sujet.

Au milieu de toutes ces couleurs qui éclatent dans chaque tableau apparaît alors une multitude de sujets qui font la richesse et la force de l’œuvre. C’est pour le spectateur un nouvel éclairage qui se fait jour.

C’est pour lui le début d’une communion avec ce que le critique d’art et fondateur du musée d’art moderne de Montréal Guy Robert a appelé le Carsonisme. Une nouvelle écriture picturale. Une écriture qui va chercher dans le dictionnaire de la nature son inspiration pour en faire une fête permanente du beau et de la couleur.

A force de recherche et de travail, après 30 ans devant ses chevalets, avec l’inspiration et l’obstination pour seuls témoins, Charles Carson a bâti une œuvre unique en son genre. Une œuvre forte et belle.

Avec un style ô combien maîtrisé qui n’appartient qu’à l’artiste. Pour aboutir à une peinture différente. Une peinture éclatante de force et de luminosité.

L’oeuvre d’un génie qu’il ne faut pas avoir peur d’installer dans le cercle très fermé des grands, très grands artistes, qui marquent de manière indélébile leur passage dans le monde de l’art et des arts. »